Déclarations de Jean-Christophe Lagarde à l’AFP
Paris, le 24 septembre 2017

Le groupe Union centriste, qui comptait 42 membres au Sénat avant les élections, pourrait atteindre “50 à 55 sénateurs”, a estimé dimanche le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde.
“A l’heure où je vous parle, on fait 12 sièges de plus (…) d’ici lundi soir on sera 15 de plus, voire 17”, a déclaré M. Lagarde à la presse dans les couloirs du Sénat, après l’annonce de la majorité des résultats du renouvellement partiel du Sénat.
“C’est la plus forte progression que l’UDI ait jamais connu”, s’est-il félicité, soulignant que ce décompte incluait “les gains et les pertes, puisqu’on a trois pertes et tout le reste évidemment, c’est des victoires qui s’alignent un peu partout”, notamment dans des départements qui n’avaient pas d’élus UDI comme La Réunion.
“Je pense que du coup, le groupe qui est déjà le nôtre va atteindre 50 à 55 sénateurs, ce qui est considérable vu l’endroit d’où on partait”, a-t-il ajouté, fustigeant ceux qui ont “annoncé tous les jours qu’on est morts”.
Le groupe devra dans les prochains jours désigner un nouveau président. Le précédent, François Zochetto, ne s’est pas présenté à un nouveau mandat, privilégiant sa mairie de Laval, en conséquence de l’application du non cumul des mandats.